Selon une étude qui vient d'être publiée et relayée par le site 20min.ch, les hommes qui fument durant les mois qui précèdent la conception risquent d'endommager l'ADN de leur futur enfant.

On savait déjà que le tabac entraînait des modifications génétiques chez les nouveau-nés dont la mère fume. Ce qu'on apprend désormais, c'est que le tabac consommé par le géniteur pourrait lui aussi mettre en péril la santé du futur enfant. Une étude parue dans le journal de la Federation of American Societies for Experimental Biology montre en effet que, chez les hommes, la cigarette peut endommager l'ADN des bébés.

Pour arriver à cette conclusion, l'équipe du Dr Julian Laubenthal, de la School of Life Sciences à l'Université de Bradford au Royaume-Uni, ont analysé le sang et le sperme des pères de 39 familles pendant la période couvrant la conception, ainsi que le sang des mères et des bébés à la naissance. Les résultats ont révélé des altérations de l'ADN chez les bébés nés d'un père fumeur. Les chercheurs en concluent que les dommages provoqués par la fumée de cigarette seraient transmissibles du père à l'enfant, probablement via le sperme.

Pour le Dr Julian Laubenthal et ses collègues, les campagnes anti-tabac ne devraient donc pas se focaliser uniquement sur les futures mères, mais également sensibiliser les hommes. Les scientifiques estiment qu'il faudrait inciter les hommes à arrêter la cigarette longtemps avant la conception puisqu’il faut trois mois aux cellules spermatiques pour arriver à maturité.

(cam) / 20min.ch

publicité

PUBLICITE

JSN Megazine template designed by JoomlaShine.com