Une nouvelle étude conduite par des chercheurs américains démontre les influences bénéfiques de la naissance à terme sur le développement du cerveau et l'apprentissage scolaire rapporte 20 minutes online.

Naître à terme favoriserait-il un meilleur développement du cerveau? C'est du moins ce que suggère une étude menée par des chercheurs américains sur 128 000 élèves d'une école publique de New York, rapporte maxisciences.com.

Leurs travaux mettent en évidence un lien entre la réussite ou non des tests scolaires et la semaine de grossesse à laquelle l'enfant est venu au monde. Entre la 37ème et la 41ème, l'accouchement est considéré à terme tandis qu'avant la 37ème, le nourrisson est considéré comme prématuré.

Les résultats, publiés sur la revue en ligne Pediatrics, indiquent un taux de 2,3% d'enfants nés à la 37ème semaine de grossesse et présentant des difficultés aux épreuves de lecture contre 1,8 des enfants nés à terme. De même, selon l'étude, le risque qu'un élève soit en difficulté durant son apprentissage est 33% fois plus élevé lorsque celui-ci nait prématuré.

Les scientifiques incitent donc à bien mesurer les risques qui poussent à déclencher prématurément un accouchement et s'ils ne sont pas suffisamment importants, d'essayer de retarder celui-ci.

source : (cam) 20min.ch

publicité

PUBLICITE

JSN Megazine template designed by JoomlaShine.com