Dans l’ombre de Mary avec Tom Hanks et Emma Thompson raconte la promesse faite par Walt Disney à ses filles d’adapter au cinéma leur livre préféré, “Mary Poppins”. Une promesse qu’il va mettre vingt ans à tenir !  

Dans sa quête pour obtenir les droits d’adaptation du roman, Walt Disney va se heurter à l’auteure, Pamela Lyndon Travers, femme têtue et inflexible qui n’a aucunement l’intention de laisser son héroïne bien aimée se faire malmener par la machine hollywoodienne. Mais quand les ventes du livre commencent à se raréfier et que l’argent vient à manquer, elle accepte à contrecoeur de se rendre à Los Angeles pour entendre ce que Disney a imaginé...  

Au cours de deux semaines intenses en 1961, Walt Disney va se démener pour convaincre la romancière. Armé de ses story-boards bourrés d’imagination et des chansons pleines d’entrain composées par les talentueux frères Sherman, il jette toutes ses forces dans l’offensive, mais l’ombrageuse auteure ne cède pas. Impuissant, il voit peu à peu le projet lui échapper...  

Ce n’est qu’en cherchant dans son passé, et plus particulièrement dans son enfance, qu’il va découvrir la vérité sur les fantômes qui la hantent. Ensemble, ils finiront par créer l’un des films les plus inoubliables de l’histoire du 7ème art... 

Il aura fallut neuf semaines de tournage à la réalisation du film, divisées en trois phases : les flashbacks, l’arrivée de Pamela Lyndon Travers à Los Angeles puis sa rencontre avec Walt Disney. Dans l’ombre de Mary – La promesse de Walt Disney est seulement le troisième film à avoir été tourné dans le parc Disneyland depuis son ouverture en 1955. Le premier film était "Des ennuis à la pelle" réalisé en 1962 par Norman Jewison, et le deuxième fut That Thing You Do! en 1996, qui marquait les débuts en tant que réalisateur de… Tom Hanks ! Et justement, la nature Historique du film a fait remonter le temps à la production. Notamment dans la séquence où Disney fait visiter le Parc Disneyland à Travers ; l'équipe a tourné dans le tout premier Disneyland au monde en remettant les décors à l'époque des années 60. Elle a aussi ressorti des archives de la Walt Disney Company et les costumes d'époque des personnages Disney. 

Le film nous entraîne dans une zone d’ombre, la genèse d’un film. Le fait qu’en 2014 on puisse glisser un bluray dans son lecteur et regarder, 50 ans après, Mary Poppins, classique de la firme aux grandes oreilles, est du à la rencontre de Walt Disney et Pamela Lyndon Travers. En gros et en résumé, le monde féérique de Disney n’est pas forcément aussi puéril qu’on pourrait le croire, loin de là. Pour que l’émerveillement arrive jusqu’à nous, il faut des hommes, des femmes, souvent de l’ombre, qui travaillent dure pour nous vendre du rêve. 

Dans l’ombre de Mary reste, et c’est une tradition, un film grand public qui devrait vous donner cette part de magie que l’on recherche au cinéma. 

publicité

PUBLICITE

JSN Megazine template designed by JoomlaShine.com