Un nouveau-né dit être annoncé à l'état civil de son lieu de naissance. Habituellement, c'est l'administration de l'hôpital qui s'en charge. Dans le cas d'une naissance à domicile, c'est le père ou la sage-femme qui peut le faire.

En Suisse, il n'y a pas de limite quant au nombre de prénoms. Le droit suisse ne connaît pas non plus la notion de prénom usuel. L'inscription au registre des naissances ne définit que la succession des prénoms. En principe, il n'existe pas de régle pour le choix du prénom. Mais il est vrai que l'état civil a le droit de refuser des prénoms mal orthographiés et trop farfeluis.

Idem pour les prénoms qui restreignent trop la personnalité de l'enfant oui qui ne définissent pas clairement son sexe.

publicité

PUBLICITE

JSN Megazine template designed by JoomlaShine.com