Il n'existe pas de formation qui prépare au rôle de parent, chacun y va un peu à tâtons, en essayant au maximum de faire ce qu'il faut lorsqu'il le faut. Mais est-ce que d'en faire trop avec son enfant ou à l'inverse être plus laxiste aura un effet bénéfique ou pas sur son développement ?

Selon le "New York Time", les recherches effectuées par la psychologue Diana Baumrind, de l'université de Californie à Berkeley, démontre qu'un parent qualifié d'«idéal» est celui qui s'implique et qui est réceptif aussi. Un bon parent attend également beaucoup de son enfant tout en respectant son autonomie.

L'impact sur les enfants lorsque les parents sont exigeants et autoritaires? Ils réussissent mieux dans la vie, tant au niveau académique, que sur les plans psychologique et social, contrairement à ceux dont les géniteurs sont permissifs et moins impliqués.

Mais être trop présent, trop souvent derrière son enfant et lui répéter à quel point il est doué ne serait pas non plus la stratégie à adopter, d'après une autre psychologue, de l'université de Stanford. En effet, ses expériences avec des enfants qui devaient réaliser un puzzle ont démontré que ceux qui n'étaient pas encouragés étaient davantage motivés à réussir. Ils montraient également une plus grande confiance en eux et de plus grands progrès en général dans l'assemblage de puzzles.

publicité

PUBLICITE

JSN Megazine template designed by JoomlaShine.com