Choisir une activité, soit extra-scolaire, soit hors famille, n’est pas toujours évidente. Le sport peut être un choix judicieux, puisqu’il aidera votre bout d’amour à développer son habileté motrice, mais pas seulement. L’affirmation de soi et la sociabilisation sont autant d’atouts que l’on trouvera dans la pratique d’un sport.

Mais attention, le sport qu’il choisira, tout seul comme un grand, doit être une source de plaisir. Bien sûr, et c’est là que nous intervenons, nous les parents, il devra être adapté à son âge et son caractère. Un enfant qui aime le contact avec les autres, risque de s’ennuyer dans un sport solitaire, par exemple.

Entre 3 et 6 ans, il aime les exercices qui lui permettent d’exploiter pleinement son imagination. Il aime aussi courir, sauter, ramper, se balancer.

Avant d’avoir 4 ans, en ne faisant pas de sport, il apprend à travers des jeux à coordonner ses mouvements, à interagir avec l’espace qui l’entoure.

Entre 4 et 5 ans, votre loulou pourra apprendre diverses choses. Faire du vélo, par exemple.

Pour le choix du sport, il faudra, évidemment, favoriser le côté ludique, sans que cela soit trop long, parce qu’il a une faible capacité de concentration.

Si votre tête blonde (brune ou rousse) est vive, plein d’entrain, optez pour les sports collectifs. Il aura l'occasion de se dépenser dans un cadre structuré, il aura des règles de jeux  à respecter qui le canaliseront. Un sport collectif lui permettra aussi de s'ouvrir aux autres, de renforcer sa confiance en lui.

Et si il est peu sûr de lui, un sport collectif bien encadré peut l'aider à s'ouvrir aux autres, lui donner de la valeur au sein d'une équipe. Pour sortir du domaine sportif, une activité comme le théâtre lui donnera des outils pour prendre confiance en lui, pour se construire une image.

publicité

PUBLICITE

JSN Megazine template designed by JoomlaShine.com