Quels sports pendant la grossesse ?

Bien-être | Hits:2047

Bonne nouvelle : vous pouvez conserver une activité physique enceinte. Mieux, c’est même conseillé. Cela vous aidera à garder votre musculature, travailler votre souffle et favorisera aussi le transit intestinal...

lire la suite

LES PLUS RECENTS

QuizUp, le plus grand quiz du monde

Jouons avec QuizUp le plus grand quizz du monde que vous pouvez télécharger sur votre smartphone ou votre tablette, quelle qu'en soit la marque, puisque l’application est disponible pour Android...

Lire la suite...

Longleat

Découverte fascinante à deux heures de Londres, le parc animalier Longleat. Le parc safari de Longleat, situé dans le Wiltshire a été créé en 1966 et a été le premier parc...

Lire la suite...

Zootopie

Zootopie est enfin disponible en DVD, Bluray et Bluray 3D, l’occasion de revenir sur le dernier film en date des studios d'animation Disney,  une comédie d'aventures hilarante et tout à fait...

Lire la suite...

Covent Garden

Covent Garden ! Pour moi l’un des plus beaux endroits de Londres ! Un marché couvert, des artistes de rue, des musiciens ! C’est vraiment un endroit hors du temps...

Lire la suite...

PUBLICITE

POPULAIRE

Les premiers signes de la grossesse

Hits:8668 Diagnostic de la grossesse

Beaucoup de femmes se doutent bien qu’elles sont enceintes avant même d’avoir eu un résultat positif au test. En effet, elles constatent des changements en elles et dans leurs corps...

Read more

Le premier trouseau de bébé

Hits:7539 Le trousseau du bébé

Pendant les premiers mois surtout, votre nouveau-né grandit très vite. C'est pourquoi il n'est pas indispensable d'acheter beaucoup d'habits pour nouveaux-nés - taille 56 et plus petit - vu que...

Read more

Sels minéraux et oligo-éléments, quels s…

Hits:6738 Bien vivre sa grossesse

Trois minéraux sont essentiels pour la santé de la future maman comme de son bébé: Le calcium, qui participe non seulement à la formation du squelette du foetus, mais prévient aussi...

Read more

C’est surtout au premier trimestre de la grossesse que le risque de déprime est important. Le taux élevé de progestérone, hormone de la sérénité et de l'équilibre, nécessaire à la nidation de l’œuf, peut entraîner tristesse et fatigue chez certaines futures mamans. Puis surviennent les maux spécifiques de cette période (nausées, vomissements, inquiétude, fatigue, sommeil et appétit perturbés…) qui peuvent déstabiliser les femmes déjà fragilisées.

La dépression peut saisir les futures mères dont la grossesse a été difficile à mettre en route ou ayant eu recours à un traitement contre l’infertilité. De nombreuses études suggèrent qu’après s’être focalisées de longs mois sur la conception, ces femmes sont sans doute moins préparées à la réalité de la grossesse. Cette maladie peut également toucher une femme qui a déjà des enfants et qui a connu des difficultés lors d’une grossesse ou d’un accouchement précédent. De la même façon, lorsque la grossesse en cours connaît des complications médicales ou s’il y a des risques pour le bébé, le degré d’angoisse est tel que parfois cela se transforme en dépression.

Il peut y avoir un second pic de blues au cours du huitième mois de la grossesse. La femme enceinte traverse à ce moment une période de découragement bien légitime. D’abord physiquement, le corps est plus lourd, voire douloureux, au niveau des articulations, du dos, du bassin, on dort mal, on ressent beaucoup de désagréments comme des crampes, des remontées acides. La libido est souvent en totale hibernation. Tout cela crée un contexte qui favorise la dépression. Enfin, ce bébé qui occupe tant de place, au propre comme au figuré, sera bientôt là et la perspective de l’accouchement peut être vécue comme angoissante, voire terrifiante pour certaines femmes.

D’autres évènements peuvent influer sur le bien-être psychique de la future mère et parmi eux, une histoire personnelle douloureuse : un abandon ou des relations difficiles avec ses propres parents, des antécédents d’abus physique ou sexuel dans l’enfance. Lorsque la femme a déjà souffert de dépression avant d’être enceinte, elle est également plus vulnérable ; tout comme la maman qui vit dans des conditions difficiles, sans aide extérieure, isolée, sans le soutien de sa famille ou d’amies. Un deuil ou une mésentente, voire une rupture au sein du couple, ou simplement un déménagement sont des événements plus ou moins tristes qui représentent des bouleversements pouvant agir sur le psychisme.

Une femme enceinte déprimée a du mal à exprimer ce qu’elle ressent et à comprendre ce qui lui arrive. Pourtant, le premier pas vers la guérison est souvent d’en parler, avec son entourage, son gynécologue ou sa sage-femme. Plusieurs solutions existent. Quelques séances (parfois une ou deux peuvent suffire) de psychothérapie donnent de bons résultats. En complément, les méthodes de relaxation permettent à la future maman d’évacuer stress et anxiété. Parmi les médecines douces, l’acupuncture, les traitements homéopathiques ou l’exposition à la lumière blanche (luminothérapie) peuvent également se révéler efficaces. Enfin, des unités spécialisées peuvent aussi accueillir les futures mères en grande difficulté. Au besoin, un traitement antidépresseur peut être proposé.

Isabelle Hallot - parents.fr

 

  1. GROSSESSE
  2. NAISSANCE
  3. 0 A 3 ANS
  4. 3 A 6 ANS
  5. PARENTS
  6. MAGAZINE

publicité

PUBLICITE

JSN Megazine template designed by JoomlaShine.com