Comme tous les soirs, votre bébé se met à hurler et à se tordre dans tous les sens. Le médecin vous a rassurée : pas de souci de santé. Rien que les trop fameuses coliques du nourrisson que vous aimeriez bien soulager.

Installer votre bébé dans une position verticale plutôt qu'horizontale pour lui donner le sein ou le biberon lui évite d'avaler trop d'air. Dans cette position plus droite, il souffrira moins de gaz intempestifs. Il avalera également moins d'air si vous lui donnez son lait dans un biberon de 125 ml plutôt que de 240 ml.

Le contact corporel adoucit souvent les tensions et les angoisses des bébés sensibles. Il suffit de quelques gouttes de lait ou d'huile de massage chauffées dans la paume de vos mains et de quelques mouvements circulaires en allant de son nombril vers l'extérieur du ventre (dans le sens des aiguilles d'une montre) pour apaiser bébé. Répétez ce geste environ une heure avant que ne commencent les pleurs habituels, mais jamais juste après le biberon ou le sein.

Des médecins britanniques ont découvert qu'une faible quantité d'eau sucrée avait un pouvoir apaisant chez les nourrissons. Faites fondre 1/2 cuillère à café de sucre en poudre dans 20 ml d'eau que vous faites bouillir avant de la laisser refroidir. Prélevez une partie de cette solution sucrée dans une seringue achetée à la pharmacie et que vous glissez sur le côté de la bouche de votre bébé pour lui faire téter. La solution peut être conservée pendant 24 h au frigo, dans un biberon stérilisé au préalable. Mais ne répétez pas ce geste plus de deux fois par jour.

Les bébés à coliques sont souvent des nourrissons hypersensibles qui réagissent très fortement à la moindre stimulation et demandent excessivement de calme et de tranquillité. Ne multipliez pas le nombre de boites à musique et autres veilleuses dans la chambre de votre bébé !

Certaines mamans qui allaitent se sont rendues compte que la tisane de fleurs de camomille qu'elles avaient bue quelques heures avant de nourrir leur bébé avait non seulement un effet relaxant sur elles mais aussi sur leur nourrisson. Si vous êtes plutôt homéo, vous pouvez opter pour la version "granules" de Chamomilla (qui ne calme pas seulement les maux de dents !) ou consultez un pédiatre-homéopathe qui vous conseillera un traitement adapté à votre bébé.

 

source : topsante.com

publicité

PUBLICITE

JSN Megazine template designed by JoomlaShine.com